Catégorie : Windows

Désactiver les notifications des navigateurs

Pour ceux qui considèrent les notifications push comme du spam trollien à l’état brut, une solution, la modification des préférences.

Firefox :

about:config
dom.webnotifications.requireinteraction.enabled : false

Chorme :

  1. Sur votre ordinateur, ouvrez Chrome.
  2. En haut à droite, cliquez sur Plus Plus puis Paramètres.
  3. En bas de la page, cliquez sur Paramètres avancés.
  4. Dans la section « Confidentialité et sécurité », cliquez sur Paramètres de contenu.
  5. Cliquez sur Notifications.
  6. Choisissez de bloquer ou d’autoriser les notifications :
    • Tout bloquer : désactivez Demander avant d’envoyer.
    • Bloquer un site : à côté de l’option « Bloquer », cliquez sur Ajouter. Saisissez l’URL du site, puis cliquez sur Ajouter.
    • Autoriser un site : à côté de l’option « Autoriser », cliquez sur Ajouter. Saisissez l’URL du site, puis cliquez sur Ajouter.

Safari :

  1. Sur votre ordinateur, ouvrez Safari.
  2. En haut à gauche, cliquez dans le menu Safari Préférences…
  3. Allez dans Site web
  4. Puis décochez la case : Autoriser les sites à demander s’ils peuvent envoyer des notifications push 

Faut-il prendre une solution cloud ?

Aujourd’hui, la sauvegarde de données a vraiment évolué, de simple kilo octet sur une disquette, au tout dématérialisé. Mais est-ce une bonne solution niveau sécurité ? Commençons d’un simple point de vue pratique. Si l’on considère que vos données sont en ligne dans des fermes de serveurs, votre ordinateur peut être volé, ou brûlé, on s’en moque. Si une ferme de serveurs tombe en panne, une autre prendra le relais. Donc perdre ses données devient quasiment impossible. Le revers à cette solution la connexion internet, et là, nous ne sommes pas tous égaux. Il vous faudra une bande montante et descendante très rapide, ce qui impliquera d’avoir la fibre pour un service de bonne qualité,et fluide.

Mais la sécurité là-dedans ? C’est un peu le flou technique, il faudra faire confiance à votre hébergeur cloud, chacun garantissant une bonne protection. Pour ça, la réponse est relativement simple, pour les plus frileux, il faudra partir sur la solution proposée par votre système d’exploitation. Chez Microsoft et Apple, les services offerts sont relativement équivalents, et OneDrive de Microsoft propose une solution pour mac OS, iOS ou Android. En revanche iCloud d’Apple n’est pas compatible avec Windows ou Android (sauf via un navigateur). Il propose néanmoins une meilleure expérience dans son propre environnement. Mais GNU/Linux dans tous ça ? Il existe plusieurs solutions, Drive de Google avec le logiciel Grive, OneDrive avec OneDrive-D, HubiC à paramétrer et Dropbox avec une application maison.

Pourquoi ne pas mettre en avant des solutions tiers comme Drive ou Dropbox. Tout simplement pour l’expérience utilisateur, la sécurité et le rapport qualité prix. Drive, c’est un très bon service, compatible Windows, mac OS, Android ou iOS, mais c’est Google. Peut-on faire confiance à cette société qui est spécialiste de la revente de données ? Dropbox le pionnier du cloud, qui refusa d’être racheté par Apple il y a quelques années, est aujourd’hui en perte de vitesse. Néanmoins, leur solution est fiable, et surtout réellement cross plateforme, les amateurs de GNU/Linux apprécieront.

Est-il possible de tout faire soi-même ? Oui, il existe plusieurs solutions, mais nous mettrons en avant uniquement Owncloud. Compatible toutes plateformes, néanmoins il demande des connaissances poussées pour mettre en ligne de manière sécurisée votre cloud personnel. L’application mobile est payante environ 1€, mais le reste est totalement gratuit. Owncloud peut être mis en général sur un NAS ou Raspberry Py (modèle 2 ou 3), ce qui permet d’avoir une machine dédiée en ligne, mais il vous faudra une excellente connexion internet pour en profiter pleinement.

Maintenant peu importe votre solution, il vous reste toujours le bon vieux disque dur dans le sac, mais n’oubliez pas de faire une sauvegarde et une sauvegarde de la sauvegarde. Vous l’aurez compris le cloud est une solution facilitante à l’usage, et généralement peu onéreuse. Néanmoins, la sécurité des données reste pour beaucoup un frein, il semble que les solutions propriétaires restent le meilleurs choix à faire. Dans l’ensemble, des acteurs Apple parait sérieux sur la protection et le respect de la vie privée, si l’on s’en réfère à l’affaire qui a mis sur les dents le FBI. En revanche, sur la sécurité d’un point de vue purement technique toutes les solutions propriétaires sont très similaires, et payantes si vos besoins augmentent. Donc si vous êtes baroudeur, ou un peu tête en l’air, le cloud est une solution formidable pour ne rien perdre. Selon vos besoins, la facture peut aller par mois de 2 à 10 euros en moyenne.